Sélectionner une page

Wenn die Sonne aufgeht

Wenn die Sonne aufgeht

Opéra pour ensemble orchestral et médias de Cong Su

Création Mondiale

Livret de Ulfert Becker

Coproduction Vereinigte Städtische Bühnen Krefeld/Mönchengladbach

Kunsthochschule für Medien Köln
avec le Kultursekretariat Nordrhein-Westfalen
Stiftung Kunst und Kultur NRW
Première mondiale: 5 mars 1997

Direction musicale: Kenneth Duyrea
Mise en scène: Carolyn Sittig
Décors & Costumes: Ralf Jokisch
Vidéo: Egon Bunne
Dramaturgie: Johannes Blum

Distribution :

Journalist anglais: John T. Gates
Le caméraman: Markus Heinrich
Officier de police: Rainer Roon
Soldat chinois: Magnus Baldvinsson
Amie nigérienne: Hale Al Orfali
Voix de Van Damme: Mikhail Lanskoi
Symphonistes du Niederrhein

Photos© Matthias Stutte

Extraits de presse:

Orpheus: Impressionnant et enivrant

La réalité est représentée essentiellement par les images télévisées, l’action scénique se focalise sur les aspects intellectuels et associatifs… Carolyn Sittig met en scène ce spectacle généreux de manière magistrale, culminant dans un crescendo final, où la musique et les images s’entremêlent presque jusqu’à éclater… Les 75 minutes de la performance sont sans aucun doute impressionnantes et enivrantes dans leur imaginaire visuel.   

Orpheus

Neues Rheinland: Pas de reportage mais événement théâtral

Un événement théâtral avec multi-média géré avec virtuosité par la metteur en scène Carolyn Sittig.   

Neues Rheinland

WAZ: Flux d'images

Carolyn Sittig a habilement coordonné et mis en scène le flot d’éléments. Le flux d’images, de textes et de sons, qui au premier abord pourrait paraître déconcertant, développe et communique son approche incarné.   Westdeutsche Allgemeine Zeitung