Sélectionner une page

Biographie

Carolyn Sittig grandit en Allemagne et en France. À Paris elle fait des études de beaux arts, d’architecture et à l’École du Louvre histoire de l’art. Au Conservatoire de Musique et de Théâtre de Hambourg elle poursuit des études de mise en scène d’opéra. Parmi ses professeurs se trouvent Götz Friedrich, Jean-Pierre Ponnelle, Harry Kupfer et John Costopoulos, qui l’entraîne dans le Method Acting. C’est avec la création de « Simplicius Simplissimus » de K.A. Hartmann, qu’elle acquiert son diplôme avec mention.

Sa plus récente production « Sing Sistah Sing ! » – un hommage musical et scénique à de fameuses chanteuses afro-américaines écrit et présenté par la mezzo-soprano anglo-américaine Andrea Baker – participera au mois d’août 2018 au Fringe Festival à Edinbourg. En 2018 « Sing Sistah Sing ! » a été déjà accueilli en tournée en Allemagne, en Suède et aux Etats-Unis. En 2019 et 2020 s’enchaînerons d’avantage de représentations dans ces pays.

En 2015 Carolyn signe au Grand Théâtre de l’Opéra National de Bordeaux la création française de « Le Journal de Nijinsky » du compositeur allemand Detlev Glanert dont elle est aussi l’auteur du livret. Le titre de cette œuvre est programmatique: « Le Journal de Nijinsky pour deux Chanteurs, deux Acteurs, deux Danseurs et Ensemble orchestral » amalgame les différents genres et s’inscrit dans l’idée du Gesamtkunstwerk.

Parmis les créations de Carolyn se trouvent autant d’œuvres classiques que contemporaines. Du grand répertoire elle met en scène « Cendrillon » à l’Opera Zuid de Maastricht, « Il Barbiere di Siviglia » au Théâtre de Brême, « Albert Herring » à l’Opéra National de Nuremberg, « Don Giovanni » au Théâtre de la Ville Gießen et « Carmen » pour la Fondation mondiale Jeunesses Musicales Weikersheim.

Ses créations mondiales de « Wenn die Sonne aufgeht » de Cong Su au Théâtre de Krefeld & Mönchengladbach et « Das Salomé-Prinzip » de Enjott Schneider au Musiktheater im Revier à Gelsenkirchen se consacrent à des compositeurs contemporains qui unissent la composition classique avec des nouvelles formes de pluridisciplinarité.

Avec la conception et mise en scène de performances elle poursuit sa passion pour des expéditions créatives avec des artistes de différentes origines culturelles et de différents genres. Ce sont par exemple « Aus-Zeit » pour l’Opéra National de Nuremberg et « Odyssee im Theater » pour le Théâtre National de Meiningen. Ces déembulations se déroulent dans l’entité des bâtiments en ouvrant – dans le double sens du mot – les portes à un grand public : découvrir la diversité du spectacle vivant et la magie des lieux de l’arrière-scène.

Carolyn était boursière de l’Académie Schloss Solitude à Stuttgart. Pour sa sortie de résidence elle crée une propre adaption scénique du poème « Three Women » de la poétesse américaine Sylvia Plath. Elle y intègre des séquences sonores du compositeur contemporain français Marc André, quelle rencontre lors de ce séjour.

De 2009 à 2015 Carolyn a été invitée régulièrement en France en tant qu’assistante de mise en scène d’opéra pour plusieurs coopérations franco-allemandes des metteurs en scène Laura Scozzi et Laurent Laffargue.

Carolyn Sittig vit à Bordeaux.